Pour rendre ce temps de confinement plus agréable, Radio Parleur propose d’étendre nos horizons acoustiques à l’écoute d’une composition hybride. « Entendre Grève » est une pièce à la croisée des sons, entre électroacoustique, création radiophonique et musique expérimentale.


Une musique écrite pour la fin d’un monde et ses mesures battues en cadence. Avec des extraits du concert de l’Opéra national de Paris en grève, capté par Adel Ittel le 18 janvier 2020 devant le Palais Garnier. En plein confinement, « Entendre Grève » replonge dans ce moment puissant, où la grève et la musique sont entremêlées quelques instants.

Décembre 2019, l’annonce du projet de réforme des retraites par le gouvernement d’Edouard Philippe fait éclater un nouveau mouvement social en France, alors que les samedis sont toujours rythmés par les manifestations des Gilets Jaunes. Tous les secteurs sont touchés par cette réforme, suspendue du fait de la crise sanitaire actuelle, y compris les secteurs artistiques, les plus vulnérables.

Un régime unique pour des métiers distincts

Créé en 1698 sous Louis XIV, le régime dont bénéficie l’Opéra de Paris et la Comédie-Française permet aux musicien·nes de partir à la retraite à 60 ans, à 57 ans pour le chœur et certain·es technicien·nes, et à 42 ans pour les danseur·euses. Une protection nécessaire pour ces activités qui nécessitent rigueur, discipline et condition physique parfaite afin d’atteindre l’excellence. Sans oublier que ces artiste font rayonner « l’exception culturelle française » à l’international.

Sous couvert d’universalisme, la réforme qu’Emmanuel Macron efface les différences, les besoins spécifiques et engendre ainsi des situations d’inégalités. Où ceux·elles qui mériteraient une protection supplémentaire se retrouvent en difficulté. La situation des danseur·ses, musicien·nes et machinistes en grève de l’Opéra de Paris en est la démonstration.

D’une musique orchestrale à un orchestre de hauts-parleurs

Radio Parleur, à son tour, leur rend hommage à travers cette création radiophonique de June Loper. « Entendre Grève » est une pièce électroacoustique, c’est-à-dire composée d’objets sonores issus du field recording et de sons électroniques, obtenus avec des synthétiseurs, pour un résultat abstrait.

L’électroacoustique, connue auparavant sous le nom de musique concrète, est née au milieu du XXe siècle sous la direction de Pierre Schaeffer et de Pierre Henri dont les travaux ont mené à la création du GRM (Groupe de recherches musicales), laboratoire d’expérimentation sonore unique au monde. Situé au coeur de la Maison de la Radio, le GRM entretien des liens historiques avec la production radiophonique et des émissions phares sont nées de cette union comme par exemple celles de Yann Paranthoën, les Ateliers de Création Radiophoniques sur France Culture.

Le concert donné en plein air devant le Palais Garnier, splendide acte de protestation, a ému la foule et le monde entier. Les airs de Carmen de Bizet, Troyens de Berlioz, Trouvère de Verdi ou encore de La Marseillaise ont reçu des tonnerres d’applaudissements et se retrouvent dans cette création radiophonique.

Fermez les yeux et bonne écoute !

Texte, composition & réalisation : June Loper. 

Conseil : À écouter au casque ou sur de très bonnes enceintes.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here