A la recherche du fromage disparu, série en 7 épisodes, raconte l’histoire du vacherin d’Abondance. Raphaëlle Duclos et Quentin Tenaud enquêtent sur la disparition de ce fromage au cœur de la Haute-Savoie.

Un fromage aurait disparu en Haute-Savoie : le Vacherin d’Abondance. Pour en avoir le cœur net, les deux journalistes à l’origine de ce podcast en 7 épisodes partent enquêter dans les montagnes de leur enfance en espérant goûter le mets tant convoité. Ils retrouvent sa trace dans une vallée secrète, métamorphosée par l’industrie du tourisme et la modernisation de l’agriculture. A la recherche du fromage disparu est une enquête sonore produite pour l’INA par Raphaëlle Duclos et Quentin Tenaud.


Sur le même thème : Néonicotinoïdes : l’arbre qui cache la forêt ?


Les auteur‧es ont grandit en Haute-Savoie, la série mêle donc enquête et souvenirs personnels. Ensemble, ils interrogent divers acteurs de la filière sur ses travers, pour mieux comprendre comment un fromage peut disparaître. Discours hygiéniste ? Normes sanitaires ? Ou encore essor du tourisme de masse et du ski ? Développement de la tomme d’Abondance, bien différente du vacherin ? Autant de pistes explorées micro à la main pour chercher une solution à ce mystère laitier.

La parole circule donc entre spécialistes du fromage, fromagers et fromagères, éleveurs, fabricantes, habitant‧es de la vallée. Tous‧tes évoquent les souvenirs qu’ils ont de ce vacherin au goût bien particulier. A pâte crue, rond et pâle, et cerclé d’écorce, ce fromage a des conditions de fabrication bien particulières. C’est aussi l’histoire de toute la vallée d’Abondance qui est racontée. Ainsi, les installations de monastères, les changements de populations, le développement de certaines activités modifient forcément la consommation du vacherin. La production de ce fromage connait ainsi des difficultés, menant à sa disparition.

A la recherche du fromage disparu, 1 saison de 7 épisodes, réalisée par Raphaëlle Duclos et Quentin Tenaud, dans le cadre d’INALAB 2019.

Photo de Une : Lisa François pour Radio Parleur.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here