L’Hebdo Parleur, c’est votre mise à jour sur l’actualité des luttes sociales. Votre podcast pour faire le tour des sujets forts de la semaine avec les reporters de Radio Parleur… directement dans vos oreilles !

Cette semaine dans l’Hebdo Parleur : « Deux-mille vaincre ou mourir »  

Peut-être qu’on devrait faire maigre pour le réveillon. Faire une balle au prisonnier mais seul-e, dans un champ, avec ses ami-es imaginaires. Sans regarder les vœux d’Emmanuel Macron, qui n’a ni une tête d’ami, et encore moins imaginaire. 

L’alternative, c’est de gréveilloner. Le 24 décembre, la CGT fait ses courses de Noël au Carrefour Market de Vanves. Ensuite, c’est crêpes au dépôt de bus d’Asnières, THE place to be pour passer également son réveillon de la Saint-Sylvestre. 

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, n’était pas là. Il a pris des vacances, certainement méritées. En même temps, les décomptes festifs des dernières secondes avant la fin du monde, ça me rappelle un nouvel an où j’avais mangé des crevettes avec des gendarmes dans leur camion sur les Champs-Élysées. 

À Hong Kong, les gens ont fait une chaîne humaine géante contre la mainmise de la Chine. Le rêve. Ici, Macron parle de dialogue social. Depuis un mois, nous aut‘ parisiens on a lâché l’affaire à l’idée de prendre un métro. Ou un bus. On l’accepte, en espérant gagner le bras de fer.

Le gouvernement en revanche, ne lâche rien. Même pas sur les légions d’honneur comme pour le président de BlackRock France, super président d’un super gestionnaire de pognon. Il paraît même que le marché français des retraites ne serait qu’une « boîte de smarties » pour la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Pourtant l’année dernière le susdit patron de BlackRock se félicitait de bientôt piloter un fond mêlant financement public et privé de plusieurs pays, dont la France.

Depuis l’année dernière rien n’a vraiment changé. Le gouvernement refuse de négocier sur quoi que ce soit. Les grévistes gréveillonnent et tiennent leurs piquets… et tout le monde se prépare à la prochaine journée de manifestation interprofessionnelle, le 9 janvier prochain.

La moitié de l’équipe de cet hebdo revendique plusieurs choses pour bien commencer les nouvelles manifs de 2020 :

  • Résolution n°1 : remplacer des LBD 40 par des taz
  • Résolution n°2 : remplacer les gaz lacrymo par des gaz hilarants
  • Résolution n°3 : remplacer des canons à eau par de la grenadine ou du vin rouge
  • Résolution n°4 : remplacer le sérum phy par du LSD
  • Résolution n°5 : Gilets Jaunes en strings léopard
  • Résolution n°6 : transformer les manifestations en gigantesques rave-parties.

La moitié féminine quitte donc le terrain jusqu’à ce que ses revendications teknoïsantes et dépravées, contraires à toutes les recommandations de santé publique soient satisfaites. L’autre moitié ira sur le terrain se geler les miches avec les grévistes. En 2020, rien ne change, sauf dans l’hebdo ! Et bonne année. 

 

Pour écouter les épisodes précédents de l’Hebdo Parleur, notre playlist :

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here