L’histoire d’une lutte, c’est souvent celle d’un héros (ou moins souvent, d’une héroïne) qui tire de son génie l’idée qui va faire avancer une cause. Autour de lui, un collectif s’organise. La voix du héros raconte, et à la fin, il gagne. À rebours de cette approche narrative vue et revue, Les coulisses de la lutte donne à entendre une pluralité de récits de luttes. Une invitation en quatre épisodes, réalisée par Narimane Baba-Aissa et produit par l’association Organisez-Vous.

Dans le premier épisode du podcast de l’association Organisez-vous, Nora fait le bilan de six ans de lutte. « Nous les salarié·es, on se croit faibles. En réalité, on peut beaucoup demander. […] Si on est tous solidaires, on peut mener des luttes pour en obtenir davantage.” De 2013 à 2018, elle s’est battue aux côtés d’une cinquantaine de femmes de chambre de l’hôtel de luxe parisien Hyatt-Vendôme. Elles travaillent pour une société de sous-traitance qui les maltraite. Après des mois de grève, elles obtiennent en décembre 2018 une augmentation de salaire et davantage de congés payés. L’histoire particulière de Nora dans celle, plus générale, de la lutte, décrit aussi un parcours. Accompagnée par la CGT, elle s’implique jusqu’à être élue déléguée syndicale du personnel.


Sur le même sujet: Employée·s de la sous-traitance de l’hôtel Hyatt Vendôme, un luxe ?


Dans les coulisses de la lutte

La force du témoignage de Nora réside dans sa capacité à donner des clés à celles et ceux qui hésitent à se lancer. Pourtant, elle fait aussi entendre la face sombre des combats. La fatigue, les tentatives infructueuses et parfois, les défaites. Dans l’épisode 2, Kevin nous confie ainsi ses difficultés de la construction d’un collectif à Marseille, en 2018, qui lutte contre le logement insalubre.

Son combat a fait du bruit. Jusque dans les médias nationaux qui, trois ans après, continuent de couvrir les faits. Mais qui s’est intéressé à la manière dont cette lutte s’est construite sur les ruines des immeubles de la rue d’Aubagne ? Avec ses réussites, mais aussi ses limites. « On n’a jamais été très inclusifs dans nos réunions”, concède par exemple Kévin lorsqu’il aborde l’épineux sujet de la coordination du collectif.

Transmettre mémoire et outils

Avec ce podcast, « on veut aller au-delà du glamour de la lutte », témoigne Chloé Rousset, de l’association Organisez-vous. « Souvent, quand on lutte, on a l’impression qu’on doit tout réinventer. Le fait d’aller écouter des récits de personnes qui se sont posé des questions similaires, ça peut être précieux », précise-t-elle. Cet objectif de transmission des savoirs-faire est d’ailleurs celui de l’association.

Organisez-vous propose en effet formations et ressources à destination de celles et ceux qui s’engagent en faveur de la justice sociale et écologique. Les militant·es interviewé·es participent d’ailleurs à la dynamique. Le camp anticapitaliste et antinucléaire VMC qui s’est tenu en Meuse en 2015 a par exemple donné lieu à un ouvrage collectif, Rage de camp. Il constitue un solide mode d’emploi pour toutes celleux qui souhaiteraient mettre sur pied un camp autogéré.

Un podcast de récits de luttes intimes et pluriels

Le temps reste maître de la construction des luttes. Pour recueillir et mettre en forme la parole, d’abord. « On fait en général des entretiens de trois heures », nous livre Chloé Rousset, « on n’aurait pas cette qualité en 45 minutes ». Heureusement, le collectif peut bénéficier du « travail phénoménal de Nariman Baba-Aissa, qui s’occupe de la réalisation. »

À rebours de l’urgence de l’actualité, Organisez-vous ! donne la parole à des militant·es qui ont eu le temps de faire le bilan de leur engagement. Dans l’intimité d’un studio ou d’un salon, iels se livrent longuement sur leur vécu, sur ce qu’il reste de ces expériences. Cela donne des récits souvent denses, mais d’une grande richesse, que les luttes soient victorieuses ou non. Au Blanc, la lutte contre la fermeture de la maternité en 2018 ne l’a pas emporté. Mais un comité de vigilance a été créé, un réseau est né, avec toujours la même envie de se faire entendre. Et c’est déjà une réussite.

Une recommandation de Lou Bonnefroy. Visuel de Une : Organisez-vous.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here