Le 25 novembre marque la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. L’occasion de regarder le documentaire « Avec les vivantes » de Mélina Huet, réalisé pour France 24. Pendant un an, elle a suivi quatre femmes qui luttent pour que les choses changent. Les sévices envers les femmes ont souvent lieu dans l’intimité des foyers et revêtent de multiples formes : coups, viols, mutilations sexuelles, séquestrations… Jusqu’au féminicide. Leur but ? éviter, autant que possible, que 150 femmes meurent chaque année sous les coups de leur conjoint.

Des combats de femmes pour faire cesser les violences, voilà ce que dépeint le documentaire « Avec les vivantes ». Mélina Huet donne la parole à quatre femmes, qui dédient leur vie à aider les victimes : Isabelle, avocat au barreau de Paris ; Fabienne, major de police ; Louise, docteure ; Julie, colleuse.

Ce court documentaire parvient à dresser un état des lieu très clair des violences faites aux femmes. En donnant à entendre des paroles singulière, la réalisatrice rappelle que près de 220 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles chaque année en France. 156 en sont mortes en 2019. Et 80% des plaintes  pour violences conjugales sont classées sans suite, selon l’Inspection générale de la justice.


Soutenez notre journalisme ! Pour toujours plus de podcasts à l’écoute des luttes sociales, faites un don !


Isabelle Steyer est la seule avocate à avoir fait condamner l’État français pour faute lourde dans le cadre d’un féminicide  (celui d’Isabelle Thomas, assassinée en 2014). Julie colle des messages sur les murs, pour rappeler que les violences sexistes existent partout. Avec d’autres militantes, elles se réapproprient l’espace public, en collant leurs slogans et en manifestant, de nuit, en non-mixité.

Fabienne, forme, depuis 10 ans, les policiers stagiaires à mieux prendre en charge les victimes de violences conjugales. Elle a participé à la signature de conventions entre police, justice et hôpitaux, pour permettre un prise de plainte en milieu hospitalier, et ainsi éviter le déplacement au commissariat et la répétition d’un récit douloureux. Louise, interne en médecine, réalise un stage à la Maison des femmes, en banlieue parisienne. Des femmes battues, excisées y viennent pour chercher une reconstruction, à la fois physique par la chirurgie de reconstruction clitoridienne, mais aussi et surtout mentale, à travers de nombreux ateliers : sports, bijoux, photos. Son souhait : reproduire une structure similaire au CHU de Rennes.

Quatre femmes et autant d’actions entreprises pour faire reculer les violences sexistes et sexuelles. Plaider, former, réparer et coller, pour que plus jamais il ne faille compter nos mortes, et rester avec les vivantes.

Avec les vivantes, documentaire réalisé par Mélina Huet, France 24.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here