Qui sont les Gilets Jaunes et les militant・es pour le climat ? Sont-ils et elles si différent・es ? Les Gilets Jaunes et verts ne marchent pas vraiment côte-à-côte mais ont pris la rue toute l’année. Des sociologues ont enquêté pour savoir ce qui sépare ces protestataires.

Le mouvement écologiste est il trans-partisans ? Y a-t-il une composante générationnelle ? L’écologie qui manifeste dans la rue est-elle une écologie de classe ? Les Gilets Jaunes sont-ils tous pauvres et d’extrême-droite ? Si vous avez manifesté ou pensé à le faire, ou tout simplement vu ces mouvements de loin, peut-être ces questions vous ont-elles traversé l’esprit.

Un an d’enquête sur deux mouvements importants en France

Pour répondre à cette question, le 18 octobre dernier à Paris, un débat se tenait à La Base, un espace écologiste d’accélération de la mobilisation pour la justice climatique et sociale. À l’origine de cet événement, le collectif Quantité Critique, un regroupement de chercheurs et chercheuses créé en septembre 2018 par Yann Le Lann, maître de conférence en sociologie à Lille. Ces universitaires en sciences sociales produisent une analyse à la fois quantitative et qualitative des mouvements sociaux. Ils nous livrent ici les résultats d’un an d’enquête sur le mouvement climat et celui des gilets jaunes.

Le collectif Quantité Critique est né en septembre 2018 en même temps que la régénération des manifestations climat. Ces sociologues veulent travailler sur la représentation des différentes catégories sociales dans ces mouvements. Le manque de données était patent. Au cours de plusieurs enquêtes, lors des manifestations climat d’octobre 2018 à mars 2019 ou pendant les actes des Gilets Jaunes.

« Il s’agirait d’une manifestation de bobo, d’une manifestation d’élite, […] les données sont parfois radicales. »

Grâce à ces milliers de questionnaires, ils peuvent donner une image plus claire des militant・es et participant・es qui peuplent ces mouvements. Une conférence suivie d’un débat animé sur les perspectives de convergences où non des différents mouvements de contestation actuels.

Cette conférence a été enregistrée par l’équipe de la Base qui en a permis la diffusion sur le site radioparleur.net. Vous pouvez retrouver également cette conférence sur la page Facebook de La Base.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here