Mardi 11 Juin 2019 à la Bourse du Travail de Paris, la Fédération Nationale de la Libre Pensée présentait un livre collectif autour du mouvement fluorescent. Dans « Gilets jaunes, pour un nouvel horizon social », publié aux éditions Au diable vauvert, on retrouve fictions, poèmes, tribunes et analyses. Pendant deux heures, des échanges plus ou moins houleux et des lectures à voix hautes ont rythmé cette soirée où autrices et auteurs expriment leur indignation et leur solidarité avec une « France Populaire ».

Cette présentation du livre Gilets Jaunes, pour un horizon social n’allait pas de soi. La salle n’est pas comble et certain.es expriment une certaine défiance face à cette brochette de personnalités littéraires. Parmi elles, Juan Branco, dont l’ouvrage Crépuscule est également publié au diable vauvert, est présent. En face dans la salle, des Gilets Jaunes partagent leur craintes d’être récupéré·es par des intellectuel·les d’un autre monde que le leur. Pourtant, les autrices et auteurs à la tribune rappellent le flou existant autour du terme « intellectuel » et que nombre d’entre eux ne vivent pas dans la luxe. Tou·tes ont expliqué leur enthousiasme pour ce mouvement à part.

« Les textes sont des armes, il y a des textes que vous pouvez lire en public qui vont convaincre, qui vont expliquer. »

Selon Marion Mazauric, fondatrice des éditions Au diable vauvert, ce recueil poursuit plusieurs objectifs. Il serait nécessaire de produire des textes pour rassembler les intellectuels embourgeoisés mais sensibles à la lutte des classes. Il fournirait également des outils pour les Gilets Jaunes pour contrebalancer un discours médisant envers le mouvement. Enfin, c’est également une occasion d’investir le monde du livre afin de toucher d’autres publics et fournir des analyses aux temporalités plus lentes comme celles de Patrick Raynal et Serge Quaddrupani. Ces derniers pointent par exemple la tentation du repli, cette méfiance de beaucoup face aux miséreux qui se lèvent.

Un livre tourné vers l’avenir

Ce recueil propose également des pistes de réflexion afin d’envisager le futur. Alain Damasio, célèbre auteur de science-fiction, a par exemple cherché à rajouter du possible au réel. Sa nouvelle porte le mouvement dans la fiction, filant la poésie sur les nuances de jaune. Les organisateurs espéraient ainsi susciter d’autres initiatives dans le monde du livre, créer des passerelles entre les milieux et donner du grain à moudre de tous bords.

Une mobilisation des milieux de la culture en solidarité avec les Gilets Jaunes qui semble se poursuivre le Samedi 29 Juin à l’appel du collectif des Sous Marins Jaunes relayé par une personne du public. Un appel à manifester « contre la répression et en hommage aux victimes des violences d’Etat » lors de l’Acte 33.

Conférence captée par Etienne Gratianette.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here