Un an après le début du mouvement des gilets jaunes, une jeune femme raconte comment elle a rejoint le black-bloc et donne la parole à des militants, policier, avocat, journaliste, mutilé. Elle cherche à comprendre ce qui s’est passé en elle durant ces mois de lutte et de manifestations. On s’interroge, en même temps qu’elle, sur nos rapports à la violence politique.

Un an après le début du mouvement des gilets jaunes, ce documentaire sonore raconte la radicalisation d’une jeune femme en réaction à la répression policière. Alors que les esprits et les actes se radicalisent, alors que pleuvent les coups et les lois, les auteur·e· s de ce documentaire sonore se penchent depuis près d’un an sur la légitimité de la violence. Ce mot « violence » a alors commencé à envahir les plateaux télé, le débat public et les dîners de famille. Depuis, chaque jour, les mêmes voix s’expriment, hurlent sur le sujet. Pour dire quoi ? Et de quelles violences ne parle-t-on pas ?


A écouter sur le même thème sur Radio Parleur : Black bloc : en cendres, tout devient possible

Manifestant black bloc lacrymogène
Illustration du podcast « Légitime Violence » par le label Convergence. Photographie : Edouard Richard / Hans Lucas

Convergence, label engagé et indépendant de production audio réunit auteur·e·s, réalisateur·rice·s et musicien·ne·s. Entre l’enquête, le documentaire, la création sonore et la musique, Convergence mêle les formats et les inspirations. Les productions du label traitent de sujets importants, au cœur des questionnements contemporains. Attachés à l’indépendance et à la création en collectif, les membres développent une méthode de production faisant la part belle au temps long sans autre contrainte que celle de la qualité.

« Légitime Violence », un documentaire réalisé par Sarah Lefèvre, Pierre Chaffanjon, Charlie Dupiot et Ivan Vronsky. Première production du label Convergence

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here