Ces dernières années, de Extinction Rebellion à Alternatiba, les mouvements strictement non-violent ce sont multipliés. Un phénomène particulièrement visible au sein des luttes climatiques. Ce pacifisme, le philosophe américain Peter Gelderloos en est l’un des critiques les plus intransigeants. Dans son dernier livre « l’échec de la non-violence » il détaille ce choix d’action qui, selon lui, provoque la défaite de nombreux mouvements sociaux. Une conférence dès maintenant à écoutez sur Radio Parleur.

Couverture du livre "l'échec de la non violence" par Peter Gederloos publié aux éditions LIBRES.
Couverture du livre « l’échec de la non violence » par Peter Gederloos publié aux éditions LIBRES.

En mai dernier, l’auteur et philosophe américain Peter Gelderloos, était à Paris présenter son livre « L’échec de la non-violence » aux Editions LIBRE. Ce deuxième volume après, « Comment la non-violence protège l’Etat »(mai 2018) revient sur les mouvements sociaux qui ont suivi la guerre froide . Il fait apparaître les limites de la non-violence dans la construction d’un rapport de force et cherche à dévoiler ce qu’un mouvement diversifié, indiscipliné et impétueux peut accomplir. Une conférence pour comprendre ce qui se cache derrière le terme « violence » utilisé à tort et a travers. Une heure pour découvrir les différentes pratiques et stratégie politique qui y sont liées et la critique intellectuelle développée par Peter Gederloos.

Une conférence captée par Etienne Gratianette.

 

 


 

  1. 8
  2. 0
  3. 3

 

La production de ce sujet a nécessité :
Heures de travail
de frais engagés
membres de la Team
Parleur sur le pont
L’info indépendante a un coût, soutenez-nous !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here