L’Hebdo Parleur, c’est 15 minutes pour se mettre à jour sur l’actualité des luttes sociales en France. Le meilleur des publications de la semaine sur Radio Parleur.

Cette semaine dans l’Hebdo Parleur : trois luttes, deux reportages et un entretien. Blessés, pris à partis et parfois placés en garde à vue parce qu’ils ont voulu faire leur métier, comment travaillent les photos-reporters en manif ? A la veille du 1er mai nous avons rencontré quatre photographes, afin qu’ils nous parlent de leur conditions de travail au coeur de l’action.
De l’action, il en avait pour le grand rendez-vous social du 1er mai à Paris, où se trouvaient nos reporters. Cette année la journée internationale des travailleurs revêtait un air particulier avec la mobilisation des Gilets Jaunes, très nombreux, alors qu’une partie du cortège s’est rapidement vu noyée sous les lacrymogènes.
Après la manifestation, la répression ? Radio Parleur a rencontré la politologue Vanessa Codaccioni au cours d’un entretien. La chercheuse en sciences politiques s’inquiète de la criminalisation croissante du militantisme. Pour cette dernière, en refusant la politisation des mouvements de contestation, le pouvoir va jusqu’à les assimiler à du terrorisme.

Pour retrouver l’intégralité de ces reportages et entretiens :

– Les photographes indépendants ont-ils le mauvais œil en manifestation ?

– 1er Mai Rouge, Noir et Jaune : ensemble sous les lacrymos

– Vanessa Codaccioni : « Maintenant, beaucoup de gens savent ce qu’est la répression »

Tout ça, c’est dans l’Hebdo Parleur et pour écouter les épisodes précédents c’est via notre player :

Photographie de une réalisée par Pierre-Olivier Chaput.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here