Nous sommes à quelques jours d’une élection « floue, floue, floue ». La formule, entendue sur France Culture, résume bien l’ambiance avant le premier tour des élections législatives prévue ce dimanche 12 juin. Dans une Vème République où l’échéance valide habituellement les résultats de la présidentielle, l’incertitude de cette édition 2022 sonne déjà comme une victoire pour la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. Cette semaine dans l’Actu des Luttes, on se pose donc la question : quel soutien aux luttes sociales peut émerger du possible succès de la NUPES dans les urnes ? On a suivi Rachel Keke, ex-porte parole des femmes de chambre en lutte de l’hôtel Ibis Batignolles et Emma Fourreau, militante écologiste de 22 ans. Deux candidates qui revendiquent un même projet : « porter les luttes écologiques et sociales » au cœur de l’Assemblée Nationale.

Rachel Keke, femme de chambre et syndicaliste

Rachel Keke, candidate dans la 7e circonscription du Val-de-Marne (94) décide de porter les couleurs des femmes et des travailleurs des quartiers populaires. Déjà figure syndicale, elle a remporté son combat syndical contre le groupe Accor. Elle a réussi à améliorer les conditions de travail de ses collègues de l’Hôtel Ibis-Batignolles. D’ailleurs c’est forte de sa victoire que la Nupes l’a investie dans une circonscription dite « gagnable ». Dans ce quartier, Jean Luc Mélenchon est arrivé en tête au 1er tour des présidentielles avec 33,18% des voix.


Sur le même thème : Face aux Indés – bilan du second tour, direction le troisième


En tant que femme de chambre, elle souhaite être « la voix des sans-voix » et les porter à l’Assemblée Nationale. Cette syndicaliste se sert de son expérience pour faire campagne sur les conditions de travail. Ainsi, elle profite de sa visibilité pour donner sa vision des syndicats. Ils devraient, selon elle, se trouver encore davantage au cœur des luttes pour les droits des salarié·es. La candidate est toujours employée dans l’hôtel Ibis mais prend un congé sans solde pour se donner le temps de convaincre les électeur·ices de sa circonscription.

Emma Fourreau, étudiante et militante écologiste

Emma Fourreau 22 ans, est candidate Nupes dans la 1ère circonscription du Calvados (14). Elle représente une partie de cette jeunesse étudiante qui a porté la candidature de Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles. Étudiante à l’IEP de Rennes sur le campus de Caen, elle fait un master Générations Futures et Transition Juridique. Avec elle, la Nupes porte donc le regard d’une jeunesse très diplômée et préoccupée par l’écologie. Emma Fourreau est antispéciste, et engagée dans la transformation des modèles de production agricole.

 

Cette militante LFI vient du monde associatif. Elle a créé sa propre association (Sang Océan) destinée à alerter le grand public sur les problèmes environnementaux. Malgré une circonscription non-gagnable sur le papier, la candidate du Calvados fait campagne entourée d’une équipe qui lui ressemble. Iels sont étudiant·es, jouent avec les codes des réseaux sociaux et multiplient les activités dans les quartiers populaires de Caen. Cette militante profite donc de sa médiatisation pour implanter le mouvement dans le Calvados.

Un épisode de l’Actu des Luttes présenté et coordonné par Martin Bodrero. Reportage de Nabil Izdar et Thomas Hiahiani. Identité sonore Actu des Luttes : Etienne Gratianette (musique/création) et Elin Casse, Antoine Atthalin, Romane Salahun (voix). Photographie de une: Nabil Izdar pour Radio Parleur

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here