Bienvenue à Malakoff, ville communiste depuis 1925. Ancien bastion ouvrier, la commune vit désormais au rythme de la gentrification. Mais dans ce cycle d’embourgeoisement bien rodé s’est glissé un gros grain de sable. Son nom : Le Malaqueen. Un squat qui occupe un bâtiment voué à la destruction pour laisser place à des bureaux. Un lieu d’accueil pour les précaires et un espace qui est devenu l’un des centres culturels d’un quartier souvent décrit comme  »dortoir ». Aujourd’hui le Malaqueen est menacé d’expulsion. Alors, quelle place donner à celles et ceux qui ne peuvent pas suivre l’explosion des prix des loyers dans la capitale ?


La rue est tranquille, la façade de l’immeuble banale. Si ce n’est le drapeau arc-en-ciel qui claque au vent, difficile d’imaginer ce qui se trame ici. Pourtant, passée la grille, cet immeuble de Malakoff se transforme en une ruche grouillante, débordante d’activités en tous genres : couture, photo, céramique, informatique… À l’étage, des logements sont installés. Une quarantaine de personnes vit sur place.

Le squat du Malaqueen s’est installé à la fin du mois de mai 2021. Véritable centre social pour le voisinage et refuge pour les personnes précaires, il est aujourd’hui menacé. Lazard Group Real Estate, promoteur immobilier et propriétaire des murs, veut raser le bâtiment pour construire sept étages de bureaux.


Sur le même sujet : écoutez notre podcast Penser Les Luttes « Folies de l’immobilier, comment lutter ? » avec Basta et Politis


Rassemblement devant le tribunal administratif de Vanves lors du procès le 21 avril 2022
Rassemblement devant le tribunal administratif de Vanves lors du procès le 21 avril 2022. Crédit photo: Raphaëlle Besançon

Jeudi 21 avril, une troisième audience se tenait devant le tribunal administratif dans le cadre de la procédure d’expulsion visant le Malaqueen. L’Actu des Luttes est allée parler aux habitant·es du lieu, aux voisin·es, aux avocat·es mais aussi à l’association Droit au logement, pour interroger les résistances mises en place pour combattre la crise du logement.

Un épisode de l’Actu des Luttes présenté et coordonné par Martin Bodrero. Reportage de Raphaëlle Besançon. Identité sonore Actu des Luttes : Etienne Gratianette (musique/création) et Elin Casse, Antoine Atthalin, Romane Salahun (voix). Illustration de Une: Gery

1 COMMENT

  1. La mairie communiste ne fait absolument rien contre l’embourgeoisement de Malakoff, au contraire sans le dire il promeuvent celle-ci. J’ai toujours vécu ici et c’est devenu le Far-West immobilier. Je n’ai aucune confiance en les élus de quelque bord qu’ils soient, ils ont tous les mêmes discours managériaux et aménageurs et ne laissent aucune issue aux alternatives au tout marché spéculatif. Préserver les logements sociaux existants tout en souhaitant attirer le fric et les populations pourvues, ça ne marche pas.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here