Volutes, c’est l’émission des imaginaires politiques, en partenariat avec la maison d’édition La Volte. Le dernier vendredi de chaque mois, plongez dans les pensées d’auteur·ices qui combinent créativité, puissance des mots et engagement politique. Premier épisode de cette nouvelle saison : comment faire de la bonne propagande anarchiste quand on écrit de la science-fiction ou de la fantasy ?

Vous êtes fatigué·e des héros à sabre laser brandi, à la masculinité en bandoulière, qui sauvent encore et toujours l’univers de de l’apocalypse ? Lassé·e des romans de science-fiction où tout ce qui s’approche d’une nouvelle forme d’organisation sociale est moqué, ridiculisé, voire purement et simplement génocidé ? On vous comprend.

Les littératures de l’imaginaire adoptent en effet souvent une vision libérale. Libérale parce que tendue vers le progrès, tordue par le mythe d’une croissance économique continue que l’autrice Ursula Le Guin a pourfendu toute sa longue carrière de poétesse anarchiste.

Heureusement, Dieu est mort, et l’idée de progrès avec lui. Pourtant, le mythe capitaliste des origines hante toujours les littératures de l’imaginaire. Signe qu’on n’en a jamais vraiment fini avec Dieu et ses incarnations diverses. Heureusement, les plumes anarchistes offrent un contrepoint. Elles racontent d’autres histoires, d’autres récits, d’autre mythes aussi. Elles font l’effort d’imaginer d’autres mondes, dans leurs grands principes et dans leurs moindre détails. Comment faire alors de la bonne propagande anarchiste dans la science-fiction et la fantasy ?

Nos invité·es :

  • Patrick K. Dewdney est auteur. Il écrit de la fantasy mais aussi des romans noirs
  • Eva Sinanian est libraire et sociétaire de la librairie coopérative LGBT parisienne Les Mots à la Bouche.
  • Elio Possoz est un écrivain de science-fiction décarbonnée, de jeux de sociétés et de fictions sonores. Il est notamment l’auteur d’une nouvelle dans l’ouvrage collectif Demain La Santé publié chez La Volte.

Sur le même thème : VOLUTES – Langage et incarnation, avec Alex Dickow et Justine Niogret


Volutes est un podcast original de La Volte et de Radio Parleur, diffusé chaque dernier vendredi du mois sur la chaîne Pagaille de Radio Parleur. Pour penser les imaginaires politique, auteurs et autrices racontent leurs engagements politiques avec leurs mots et leur poésie. Iels analysent et critiquent les formes littéraires depuis trop longtemps « mauvais genres » de la littérature que sont la science-fiction, la fantasy et tous leurs sous-genres.

Un podcast produit par Violette Voldoire et Stuart Calvo. Animation, montage et mixage : Violette Voldoire. Lecture du texte d’Ursula Le Guin : Martin Duffaut. Identité sonore : Etienne Gratianette (musique/création).

 

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here