Des « thérapies » prétendent guérir l’homosexualité ou la transidentité, motivées par des raisons religieuses ou pratiquées par des professionnel.les de santé. Une proposition de loi portée par la majorité est en discussion pour lutter contre ces pratiques. Dans Penser Les Luttes cette semaine, on vous propose un éclairage sur les ressorts des « thérapies de conversion » et sur ce que prévoit cette loi pour les interdire.

 

Nos invité·es :

  • Gaëlle est membre du collectif Rien à Guérir, un collectif de rescapé.es des thérapies de conversion.
  • Timothée de Rauglaudre est journaliste. Il a publié le livre Dieu est amour aux éditions Flammarion, une enquête sur des thérapies de conversion religieuses. Un travail mené avec son confrère Jean-Loup Adénor. Ensemble ils ont également co-écrit un film documentaire, réalisé par Bernard Nicolas : Homothérapies, conversion forcée. Ils publient ce mois-ci Le Nouveau péril sectaire aux éditions Robert Laffont.
  • Anthony Favier est professeur agrégé et docteur en histoire contemporaine. Ses travaux portent sur la façon dont les nouveaux rapports de genre influencent le catholicisme contemporain. Il est également auteur chez Témoignage chrétien et ancien président de l’association David et Jonathan, une association LGBT+ française d’accueil chrétien. Il tient un « observatoire des « homothérapies » sur le territoire français ».

Une loi pour interdire des « thérapies de conversion » qui prétendent « guérir » l’homosexualité et la dysphorie de genre

Des « thérapies » qui prétendent guérir des personnes homosexuelles ou transgenres à force d’entretiens, de stages, de prières, d’exorcismes ou encore… de séances d’électrochocs. Une proposition de loi est en discussion en ce moment, pour lutter contre ces pratiques, qualifiées de « torture » par les Nations unies. Elle est arrivée à l’Assemblée nationale le mardi 5 octobre. Cette loi prévoit pour les auteurices de thérapie de conversion des peines de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende et de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende si la victime est mineure.


Sur le même thème, découvrez ce reportage de L’actu des Luttes : Offensives juridiques des personnes trans contre les médecins


Dans ce Penser Les Luttes, on s’interroge sur le phénomène des thérapies de conversion. Qui les organisent ? D’où viennent-elles et depuis quand existent-elles ? Pourquoi une loi aujourd’hui ? Enfin, que changera la création d’un nouveau délit… et de combien de victimes parle-t-on ? 

Une émission animée par Tristan Goldbronn et Elin Casse. Production : Martin Duffaut et Elin Casse. Réalisation : Martin Duffaut et Tristan Goldbronn.

 

  1. 10
  2. 30
  3. 4

La production de ce sujet a nécessité :

Heures de travail
€ de frais engagés
membres de la Team
Parleur sur le pont

L’info indépendante a un coût, soutenez-nous

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here