À l’occasion de la deuxième émission OUT, organisée par l’Association des journalistes LGBTI (AJL) et le média en ligne Madmoizelle, ce mercredi 23 juin, on recoit Rachel Garrat-Valcarcel. Elle est journaliste et co-présidente de l’AJL. Avec elle, on fait se penche sur le thème retenu cette année : la représentation des personnes trans dans les médias.

 L’association des journalistes lesbiennes, gays, bi‧e‧s, trans et intersexes (AJL) organise mercredi 23 juin, à 20 heures, la deuxième édition de OUT. Elle s’intitule cette année : Personnes trans dans les médias : on attend encore la transition !. Au programme, un direct de trois heures, diffusé sur la chaîne twitch du magazine féminin numérique Mademoizelle. Notre invitée, Rachel Garrat-Valcarcel, présentera l’émission.

Le sujet de la représentation des personnes trans dans les médias s’impose cette année, alors que la diversité est l’un des principaux combats de l’AJL. L’association se créée en 2013, au moment où la Manif pour tous se mobilise partout en France. Les fondateur‧ices sont choqué‧es par le traitement médiatique de l’époque : « La manif pour tous était très bien organisée et une grande partie des journalistes sont tombés dedans. Ils leur offraient ce que les journalistes veulent : des gens qui savent parler sur un plateau, du clash, des heures de direct pendant les dimanches de manifestation. Mais en fait, les personnes concernées, on ne les a pas vues. C’est un vrai problème journalistique. »

Rachel Garrat-Valcarcel est journaliste et co-présidente de l’AJL. Aujourd’hui, elle travaille pour 20 Minutes, après des passages par L’Express, France Info ou encore Sud Ouest, de 2013 à 2018. C’est à cette période qu’elle fait sa transition. « Mercredi soir, il n’y aura que des personnes trans en plateau. On s’est dit que c’était l’occasion de ne pas avoir une personne cis qui interroge, mais proposer un autre dialogue, pour aborder des tas de questions dont les personnes non-concernées n’auraient peut-être pas idée », explique-t-elle.


Sur le même thème : retrouvez notre entretien podcast « explorer la transidentité » avec Aggressively Trans


Rachel Garrat-Valcarcel AJL OUT LGBT
la journaliste Rachel Garrat-Valcarcel. Photographie : Dimitri Jean

Notre invitée rejoint l’AJL pendant l’été 2017. Elle en devient la trésorière en décembre de la même année, puis co-présidente en 2019. « Il faut des femmes, il faut des personnes racisées, des gays, lesbiennes, des personnes trans, handicapées et de divers origines sociales dans nos médias. Quand on a des rédactions très uniformes, on a tout le temps les même biais, les mêmes angles. On perd en pertinence et on finit par moins bien faire son boulot », se désole Rachel Garrat-Valcarcel.

De récent progrès qui masquent la sous-représentation des personnes trans

L’année dernière, la première édition d’OUT traitait de la visibilité grandissante des femmes lesbiennes, bisexuelles et pansexuelles dans la culture mainstream, mais aussi de la PMA et du racisme médiatique. Si les personnes trans sont aujourd’hui à l’honneur, c’est aussi parce que de plus en plus de contenus se développent, qui leur permettent de se réapproprier la parole médiatique. C’est le cas de Représentrans ou d’XY Média, le premier média audiovisuel transféministe dont la campagne de financement a dépassé toutes les attentes. Rachel Garrat-Valcarcel salue aussi le travail de médias plus « classique » comme France Culture qui proposait en 2018 le documentaire sonore « Les transidentités racontées par les trans » dans l’émission La série documentaire. Une réussite qui prouve la demande d’un nouveau traitement médiatique de ces questions.

OUT : “Personnes trans dans les médias : on attend encore la transition !” sera diffusé en direct le mercredi 23 juin, à 20 heures, sur la chaîne Twitch de Mademoizelle. Puis en replay sur le même canal et sur la chaîne Youtube de l’AJL.

 

Un entretien réalisée par  d’Alizée Cheboub. Photo de Une : Affiche de promotion de l’épisode 2 d’OUT, AJL.

 

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here