Chaque lundi, l’Hebdo Parleur fait la mise à jour de l’actualité des luttes sociales. Chaque lundi, un nouvel univers parodique se déploie. Retrouvez désormais chaque jeudi la fiction de l’hebdo. Aujourd’hui : l’intégrale de « C pour Corona », très libre adaptation de V pour Vendetta.

Dans l’hebdo, aimer « Corona » n’est pas une fiction

Deux jeunes en pleine activité extrascolaire se découvrent une passion pour la lutte des classes. Une passion un peu contrainte, acquise au fond d’une cage d’un zoo parisien certes, mais une passion quand même. Kidnappés un soir de pleine lune par un anonyme surhumain, ils vont passer quelques jours de rééducation politique un peu corsés. Grâce à l’aide de ce hackeur rappelant étrangement le héros de V pour Vendetta, ils réussissent à occuper une usine et à apporter des masques aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Guidés par le mystérieux « C », vengeur masqué de cuir vêtu volant au secours des anciens, ils prennent conscience que les petites mains qui font tourner le pays se font exploiter jusqu’à la moelle. Jusqu’où iront-ils pour aider ces premièr・es de corvées ? Aucune limite ne semble arrêter ces jeunes désormais décidés à se réapproprier les moyens de production.

Les petites mains ouvrières au pouvoir

Sur le chemin de leur radicalisation politique, ils s’acoquinent avec de nouveaux compagnons : des militant·es d’Extinction Rebellion. Devant l’Assemblée Nationale, sur les toits de Paris ou dans les arcanes des maisons de retraites provinciales, ils vont tout tenter pour préparer le 1er mai. C’est ce jour-là qu’ils espèrent voir la France se soulever contre le joug du néolibéralisme. Un jour que C a attendu toute sa vie, pour lequel il a fait tous les sacrifices…

L’Hebdo Parleur est préparé chaque semaine par Violette Voldoire, Étienne Gratianette et Julie Maréchal. Photo de Une : Créative Commons.

Pour écouter les épisodes précédents de l’Hebdo Parleur, notre playlist :

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here