Irrintzina, le documentaire qui raconte la naissance du mouvement écologiste Alternatiba, sort mardi 2 octobre en DVD. L’occasion de revenir sur l’histoire de cette association qui termine son Tour de France des alternatives à Bayonne le 6 octobre prochain.

5 800 kilomètres parcourus. 5 pays traversés. 120 actions non-violentes. 50 000 personnes mobilisées. Samedi 6 octobre prochain, le grand tour Alternatiba, parti de Paris le 9 juin dernier, arrivera à son terminus : Bayonne. Près de 200 personnalités de la société civile, scientifiques, responsables associatifs, politiques, artistes, se retrouveront dans cette ville qui a vu naître le mouvement citoyen. Radio Parleur sera présent tout le week-end pour vous faire vivre les débats et rencontres organisées dans le village des alternatives. En attendant, replongez-vous dans l’histoire d’Alternatiba, racontée dans le documentaire « Irrintzina, le cri de la génération climat », qui sort aujourd’hui en DVD.
Cela commence à Bayonne, en octobre 2013, avec un premier village Alternatiba qui attire plus de 12 000 participants. Une belle réussite qui incite les militants à partir en vélo faire le tour de France des alternatives. Une quarantaine de personnes se relaient sur 186 étapes pour dénoncer les fausses solutions à la crise écologique, comme le développement de l’énergie nucléaire. Un message froidement accueilli devant la centrale de Fessenheim, où les militants sont fermement raccompagnés par la police. Le documentaire retrace également les réquisitions des Faucheurs de chaises, qui dénoncent l’évasion fiscale des banques françaises, notamment de la BNP. Lors d’une opération de « fauchage », la réalisatrice, Sandra Blondel commente en voix off :« ici tout le monde peut trouver sa place dans l’action. Il est d’ailleurs jubilatoire d’avoir prise sur les rouages du système. » Les membres d’Alternatiba veulent avant tout lier la question écologique avec la question sociale, comme le rappelle l’essayiste altermondialiste Patrick Viveret : « Lorsque vous n’arrivez pas à vous projeter plus de 24h à l’avance vous ne pouvez pas penser à tout cela. Il faut penser aux enjeux sociaux et écologiques en même temps. »
Rassemblement devant le tribunal de Dax lors du procès de Jon Palais en Janvier 2017. Photographie : Martin Bodrero pour Radio Parleur.

« Le militantisme n’est pas un jeu »

L’un des moments les plus poignants du film est sans doute l’opération organisée contre le sommet du pétrole off-shore en mars 2016 à Pau. Le DVD offre d’ailleurs un bonus de 55 minutes supplémentaires sur cet épisode. Le spectateur est plongé au cœur de l’action, où les militants sont étouffés par le gaz lacrymogène, violentés par les coups de pieds des services de sécurité, avant de finir évacués de façon plus que musclée. « Le militantisme n’est pas un jeu, il peut avoir des conséquences assez graves », rappelle Txetx Etcheverry, co-fondateur de Bizi et d’Alternatiba. C’est pourquoi l’organisation ne lâche pas ses ouailles dans l’arène sans aucune préparation. Des formations à l’action non-violente sont organisées avant chaque opération. Personne ne part sans avoir griffonné sur son bras le numéro de téléphone de l’avocat, en cas d’interpellation. Car s’opposer à ceux qui détruisent la planète n’est pas sans risques, comme le rappelle la séquence du procès de Jon Palais, jugé à Dax en janvier 2017 pour avoir « fauché » des chaises à la BNP.
Loin d’être des « bisounours » du climat, les membres d’Alternatiba savent qu’il faudra continuer les actions, mobiliser et massifier leur combat afin de convaincre le maximum de gens face à l’urgence de la situation. « Nous devons désobéir, c’est un acte politique, une situation d’autodéfense », s’exclame Geneviève Azam chercheuse et ancienne porte-parole d’ATTAC. De ce documentaire, on retient l’ivresse des kilomètres parcourus en vélo, l’audace, la détermination et l’inventivité des militants pour perturber la vie tranquille des grands pollueurs. Avec ce voyage à la rencontre des alternatives, on partage aussi l’espoir de ces femmes et de ces hommes qui s’organisent pour nous ouvrir les yeux sur le naufrage annoncé de notre planète.
Le DVD d’Irrintzina est disponible sur le site du film ainsi qu’en VOD sur le site des Mutins de Pangée.

A REECOUTER

Le reportage de Zoé Perron à Grenoble. Le tour Alternatiba faisait étape à l’université d’été des solidaire et rebelle des mouvements sociaux et citoyens, en août 2018.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here