L’Hebdo Parleur, c’est votre mise à jour sur l’actualité des luttes sociales. Votre podcast pour faire le tour des sujets forts de la semaine, avec les reporters de Radio Parleur… directement dans vos oreilles !


Depuis plusieurs semaines, les manifestations et rassemblements antiracistes enflent comme un torrent furieux. Ainsi, samedi 13 juin, partout en France des militant·es se sont rassemblé·es pour dénoncer les violences policières et racistes. Les soutiens au mouvement fleurissent de toute part. Si les un·es espèrent faire un peu de récupération politique à peu de frais, les autres affichent une solidarité sincère. Dans ce dernier Hebdo Parleur de la saison (eh oui, déjà !), l’équipe revient sur l’évolution du mouvement antiraciste et contre l’impunité policière.

Oidmen, le retour ! Quand racisme et police sont dans un bateau…

La semaine passée, l’Hebdo Parleur réécrivait la série Watchmen. Voici la suite des aventures des Oidmen ! Ces fonctionnaires de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), doivent traquer le racisme dans la police. Une tâche ardue, qui impose donc une absolue discrétion. De leur côté, les agent·es sont timoré·es : à quoi bon ces enquêtes qui siphonnent les budgets ? Lorsque l’IGPN vient mettre son nez dans une affaire d’attentat à la peinture blanche, ils freinent des quatre fers en dénonçant la stigmatisation de la police toute entière.

Ces sketchs à rebondissements sont censés êtres éloignés de la réalité. Pourtant, dans les rangs des policiers et des gendarmes, le vote Rassemblement National s’élèverait à plus de 50%. Dans ceux des agents secrets, difficile de le savoir avec précision. En revanche, les priorités des services sont fixées : le terrorisme intérieur ce sont d’abord les gauchistes et ensuite seulement les suprémacistes blancs.

Communautarisme imaginaire

Ce vendredi 12 juin, les policie·res ont décidé de manifester face au mouvement politique qui se cimente en France contre le racisme systémique dans leurs rangs. Ils réclament notamment le maintien de la technique d’interpellation dite « de l’étranglement ». Malgré tout, les rassemblements Black Lives Matter continuent de rassembler largement. Emmanuel Macron, dans son allocution du dimanche 14 juin, préfère de son côté dénoncer un prétendu communautarisme :

« Mais ce combat noble est dévoyé lorsqu’il se transforme en communautarisme, en réécriture haineuse ou fausse du passé. Ce combat est inacceptable lorsqu’il est récupéré par les séparatistes ». 

Qui sont ces séparatistes ? Quelle est cette transformation communautaire ? Le président de la République choisit de jeter de l’huile sur le feu. Dans Le Monde du 11 juin, il accuse ainsi très tranquillement le « monde universitaire » d’avoir « ethnicisé » la question de l’histoire coloniale de la France. Une fine et pertinente analyse, qui lui ouvrirait en grand les portes de la nouvelle revue de Michel Onfray, assurément.  L’équipe de l’Hebdo Parleur ne manquera pas de passer l’été à méditer la question…

L’Hebdo Parleur est préparé chaque semaine par Violette Voldoire, Étienne Gratianette, Julie Maréchal.

Avec les voix de : Violette Voldoire, Étienne Gratianette, Julie Maréchal, Pierre-Olivier Chaput, Romane Salahun, Sarah Belhadi, Ehoarn Bidault, Roland Richard. Photo de Une : Pierre-Olivier Chaput.

Pour écouter les épisodes précédents de l’Hebdo Parleur, notre playlist :

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here