Et si l’auditeur décidait de la suite de l’histoire ?  Alors que le confinement entre en vigueur, vous atteignez enfin la ZAD en lutte contre le parc Nauticaa. Problème : les zadistes craignent que vous ne les contaminiez. Vous proposez donc de vous isoler et d’explorer le chantier de ce grand projet inutile. Écoutez l’épisode 6 de Pandémic, la série interactive de Radio Parleur.

Dans l’épisode 6 de votre série : Vous avez choisi de vous isoler en quarantaine et d’en profiter pour explorer le chantier de Nauticaa, le futur parc aquatique sur l’Ardèche dont rêvent tous les promoteurs immobiliers du coin. Sur place, vous découvrez que vivre dans la nature est loin d’être facile. Heureusement vous allez faire des rencontres et vous apercevoir que le chantier du parc échappe aux conséquences du confinement…

Abonnez-vous à « Pagaille » votre nouveau flux de podcast.

Radio Parleur vous présente sa nouvelle fiction sonore : « Pandémic, la pandémie dont vous êtes le héros ». Un exercice d’écriture et de création sonore. À chaque fin d’épisode, c’est à vous, auditrices et auditeurs, de choisir la suite de l’histoire. Pour cela : trois propositions vous seront faites par les autrices et les auteurs de Pandémic.

Chaque dimanche retrouvez donc un nouvel épisode à écouter sur le site de Radio Parleur et sur vos applications de podcasts, puis votez ensuite pour choisir la suite de l’histoire, via nos comptes twitter et facebook. 

Avec « Pagaille », en plus de ses 4 flux habituels, l’équipe de Radio Parleur vous propose de découvrir des formats hybrides, des expériences auditives de tous sons et des créations originales, qui rendent compte en écho des luttes passées, présentes et à venir. Retrouvez au moins une fois par semaine un podcast qui infuse de l’imaginaire en musique, en fiction, ou en OVNI radiophonique dans la vibrante actualité des luttes !  

Retrouvez les épisodes précédents de « Pandémic, la pandémie dont vous êtes le héros ».

Une fiction sonore écrite par Lorene Lavocat et Elio Possoz. Voix : Lorene Lavocat. Montage sonore : Martin Bodrero.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here