Cette seconde journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites a réuni près de 180 000 personnes dans la capitale. Alors qu’une nouvelle manifestation est annoncée pour le 17 décembre, replongez au coeur de cette journée avec le meilleur de notre direct sonore réalisé dans les cortèges à Paris.

À chaque grande manifestation de ce mouvement contre le projet de réforme des retraites, les équipes de Radio Parleur vous embarque dans les rues au plus près des manifestant.e.s. Tout au long de cette déambulation dans la mobilisation du 10 décembre , retrouvez nos entretiens avec, notamment,  Priscillia Ludosky, figure médiatique du mouvement Gilets Jaunes, Gaspard Glanz journaliste pour Taranis News ainsi que tout l’équipe des journaliste de Radio Parleur présent.e.s pour couvrir cette manifestation

RETROUVEZ AUSSI LES MEILLEURES IMAGES DE CETTE JOURNÉE DE MOBILISATION PAR NOTRE PHOTOGRAPHE PIERRE-OLIVIER CHAPUT :


RETROUVEZ AUSSI L’INTÉGRALITÉ DE CETTE JOURNÉE AVEC NOTRE LIVE TEXTE : 

19H- Les chiffres de la mobilisation sont tombés

Selon le ministère de l’intérieur, 339 000 personnes ont manifesté ce mardi en France, les syndicats annoncent 885 000 manifestant.e.s. Une mobilisation qui reste d’importance mais qui est environ deux fois moins importante que lors de la première journée d’action contre cette réforme des retraites jeudi 5 décembre.


18H – La manifestation parisienne se disperse sans heurts, des cortèges de moindre ampleur mais toujours bien fournis pour cette seconde journée

À Paris, les cortèges syndicaux sont quasiment tous arrivés place Denfert-Rochereau, la plupart des manifestant.e.s se dispersent dans une ambiance plutôt festive malgré le froid mordant de ce début de soirée.

17H30 – 180 000 personnes à Paris selon les syndicats

Les syndicat viennent d’annoncer leur chiffre de mobilisation pour la manifestation parisienne : 180 000 personnes. Le 5 décembre, le chiffre annoncé par la CGT était de 250 000 manifestant.e.s.


17H15 – Les transports encore très fortement perturbés demain.

Au niveau national, la SNCF annonce des chiffres de mobilisation et de perturbations des transports quasiment identiques à aujourd’hui pour demain. Transilien : un train sur cinq en moyenne, TER : trois sur dix en moyenne, TGV : un train sur quatre en moyenne, Intercités : un train sur quatre en moyenne.

À Paris, la RATP annonce elle aussi de fortes perturbation sur les réseaux Métro et RER. Le RER A circulera à raison d’1 train sur 2 et le RER B à hauteur d’1 train sur 3, en heures de pointe. Les lignes 1, 14 et Orlyval fonctionneront normalement et toute la journée. Les lignes 4, 7, 8 et 9 seront assurées partiellement entre 6 h 30 et 9 h 30, puis 16 h 30 et 19 h 30. Le trafic sera encore totalement interrompu sur les lignes de métro 2, 3, 3 bis, 5, 6, 7 bis, 10, 11, 12 et 13. Le réseau de surface des bus et tramway devrait quant à lui être assuré à 50%.


17H – À Paris, plusieurs appels pour des mobilisations après la manifestation

Dans la capitale, la majeure partie des manifestant.e.s sont maintenant arrivé.e.s sur la place Denfert-Rochereau. Notre journaliste Alix Douart est sur le boulevard Raspail en amont de la place « j’ai croisé plusieurs centaines de personnes qui se dirigeaient déjà vers le métro alors que la manifestation n’est pas encore véritablement terminée. Les gens ont froid. Sur la place, les policiers commencent à s’équiper mais face à eux on trouve surtout des personnes âgées et des syndicalistes. On ne sent pas vraiment d’affrontements potentiels venir ». Des appels à mobilisation ont été lancés pour un rassemblement dans le quartier des Halles près de Châtelet à partir de 17h30, ainsi qu’une assemblée générale interprofessionnelle dans le XIVeme arrondissement de Paris.


16H30 – À Paris, place Denfert-Rochereau  » moins de monde que jeudi mais toujours bien plus qu’une manifestation habituelle « .

Notre journaliste Lisa François est place Denfert-Rochereau à l’arrivée de la manifestation « Il y a des gens qui montent sur la statut du lion au centre de la place. Ça rigole, c’est calme et c’est festif. La place est pleine mais pas bondée. La manifestation a, en fait, été coupée en deux pendant la totalité de l’après-midi. Une distance de plusieurs centaines de mètres séparaient le cortège de tête, qui marchait très vite, des sections syndicales. Il y a beaucoup de Gilets Jaunes présent.e.s. Il y a clairement moins de monde que jeudi mais vraiment, en terme de nombre, on est largement au dessus des manifestations parisiennes habituelles. En tout cas pour celles que j’ai pu suivre ces dernières années »

Toujours sur la place, dans notre live, un Gilet Jaune témoigne  » Le mouvement va se prolonger, il y a la réforme de la retraite mais vaincre cette réforme ça ne marque pas la fin de la lutte, surtout pour nous les Gilets Jaunes ».


16H15 – À Paris, retrouvez notre live sonore sur la place Denfert-Rochereau  » noire de monde « .

Notre équipe de live sonore est en direct de la place Denfert-Rochereau, une grande partie de la manifestation parisienne est arrivée. Entretien avec Priscilla Ludosky, figure médiatique des Gilets Jaunes « Si je suis présente c’est parce que ce combat pour les retraites c’est simplement une suite de la lutte que les Gilets Jaunes mènent depuis plus d’un an. La seule différence, c’est que, aujourd’hui, on a enfin des centrales syndicales qui montrent une évolution dans leurs rapports aux Gilets Jaunes. On voit des actions différentes des classiques manifestations syndicales qui n’ont rien apporté depuis des années. Il y a une remise en question. » 


16H – À Paris, les premier.e.s manifestant.e.s arrivent place Denfert-Rochereau. À Lyon, au moins 10 000 personnes défilent dans le calme.

À Paris, notre journaliste Lisa François est avec les premières vagues de manifestant.e.s sur la place Denfert-Rochereau, lieu d’arrivée prévu pour ce mardi 10 décembre. À l’autre bout du cortège des manifestant.e.s quittent à peine les abords de la tour Montparnasse.

À Lyon, environ 9.000 personnes selon la police, 19 000 selon la CGT ont marché. Le défilé est arrivé vers 14 heures Place Bellecour. Selon le quotidien local, Le Progrès, les policiers ont utilisé du gaz lacrymogènes pour disperser les manifestant.e.s à la fin du parcours.


15H45 – Dans le cortège parisien, « il y a quand même encore une très bonne présence dans la rue » 

Notre journaliste Romane Salahun est dans le cortège de tête de la manifestation à Paris au niveau du métro Vavin :  » c’est pour l’instant bon enfant et très calme, les policiers sont très présents des deux côtés du cortège mais pas d’affrontement. Autour de moi, il y a peut-être moins de monde que le 5 décembre mais il y quand même une très bonne présence dans la rue, j’ai rencontré Sabrina une Gilet Jaune de la première heure, elle était impressionné par la capacité de mobilisation massive des syndicats sur les retraites, elle espère voir une jonction entre les Gilets Jaunes et le mouvement contre cette réforme »


15H30 – À Nantes, mobilisation toujours importante malgré la pluie

En Pays de La Loire, selon France Bleu Loire Océan, des rassemblements ont eu lieu ce mardi matin à Ancenis où 200 manifestant.e.s se sont retrouvé.es ou encore à Chateaubriant. Cet après midi, des milliers de personnes manifestent à Saint-Nazaire. Le défilé est en cours à Nantes, la journaliste indépendante Marion Lopez est sur place, elle décrit une manifestation particulièrement surveillée par les forces de police :


15H15- Les images de nos journalistes dans la manifestation à Paris

Nos journalistes sont dans les cortèges de la manifestation parisienne. Moins de monde que pour le 5 décembre mais une foule tout de même nombreuse. Le défilé est actuellement coupé en deux entre cortège syndical et groupe de tête. Pas d’affrontement à signaler pour le moment. Voici quelques images de nos reporters sur place :


15H- À Paris, La manifestation s’est élancée, de nombreux cortèges ailleurs en France.

Les cortèges ont démarré la marche bien plus rapidement que jeudi dernier, beaucoup de monde et pas mal de confusion, une partie des manifestant.e.s redirigé.e.s par la police sont arrivé.e.s… à contresens du cortège ! Au final tout le monde s’est mis en ordre de marche sans heurts. Le désormais traditionnel cortège de tête est déjà au pied de la tour Montparnasse où il attend l’arrivée des sections syndicales situé.e.s plus loin derrière.

Ailleurs en France, les cortèges étaient nombreux ce matin. À Tours, 5000 personnes ont défilés selon la préfecture, 8000 selon les syndicats, à Bordeaux 9000 personnes, à Rennes la préfécture annonce 10 000 personnes, les organisateurs 13 000 minimum. Un journaliste du quotidien Le Monde rapporte des heurts en fin de manifestation à 14h30 environ entre 150 et 200 personnes étaient toujours encerclés par les force de police sur l’avenue Jean Janvier.


 14H30- Deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites.

Après avoir mis plus d’un million de personnes dans les rues jeudi 5 décembre, les syndicats remettent le couvert aujourd’hui. Une mobilisation qui doit maintenir la pression alors que Edouard Philippe s’exprimera demain soir dans le journal de 20h de TF1. Les premiers chiffres annoncent un nombre de gréviste toujours forts mais en baisse par rapport au 5 décembre. Vous pouvez aussi suivre les événements via notre compte twitter :

Les transports sont toujours très fortement perturbés. Dans l’éducation nationale, par contre, le gouvernement annonce un taux de 12,41 % de grévistes dans le primaire et de 19,41 % dans le secondaire, il était au dessus des 50% jeudi dernier. Autre domaines qui reste lui fortement mobilisé, les raffineries, sept des huit raffineries situées sur le territoire français sont bloquées ce mardi.


  1. 10
  2. 20
  3. 11
La production de ce sujet a nécessité :
Heures de travail
de frais engagés
membres de la Team
Parleur sur le pont
L’info indépendante a un coût, soutenez-nous !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here