Dix ans après les soulèvements populaires et la grève générale en Guadeloupe et Martinique pour protester contre la vie chère et dénoncer la « Pwofitazyon » : l’exploitation outrancière, capitaliste et colonialiste, Pierre Odin livre une première enquête sociologique et sociohistorique sur ce grand conflit social postcolonial. Le 28 mai, avec la politologue Audrey Celestine, l’auteur revient sur son parcours et sur ce qui l’a poussé à écrire ce livre.

Il y a dix ans, des soulèvements populaires et des grèves générales ont eu lieu en Guadeloupe et Martinique pour dénoncer la Pwofitasyon : l’exploitation outrancière, capitaliste, colonialiste et protester contre la vie chère. Le livre de Pierre Odin est une première enquête sociologique sur ce grand conflit social post-colonial. Il en ressort une évidence sur le rôle historique du syndicalisme comme outil d’émancipation et comme lieu de rencontre entre traditions révolutionnaires et cultures populaires.

Lorsque surviennent, au début de l’année 2009, de vastes mouvements de grève générale contre la vie chère à l’appel du Liyannaj Kont Pwofitasyon en Guadeloupe et du Kolectif-5-Févrié en Martinique, nombreuses sont les réactions d’étonnement face à la radicalité, l’ampleur et la durée de ces deux mobilisations. Que pouvait-il donc y avoir de si intolérable dans la cherté de la vie pour que, par milliers, les Antillais cessent le travail, descendent dans la rue et occupent les places ? Peu ont compris, de l’extérieur, la volonté farouche de quelques organisations de travailleurs venues dénoncer la pwofitasyon, cette « exploitation outrancière, capitaliste et colonialiste », en exhibant publiquement les rouages les plus secrets de la machine qui semblait s’être alors enrayée.

L’enquête sociologique de Pierre Odin regroupe des entretiens, des observations de terrain et beaucoup de travail dans les archives. L’auteur revient ainsi sur le rôle du syndicalisme dans les mobilisations en Guadeloupe et en Martinique de 1960 à aujourd’hui (période tumultueuse des luttes révolutionnaires, anticolonialiste et sur la grève générale de l’hiver 2009).

Invité·es :

  • Pierre Odin : Auteur du livre « Pwofitasyon », sociologue et politologue
  • Audrey Célestine : Politologue et docteure en sciences politiques de l’IEP de Paris

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here