L’hebdo Parleur, c’est 15 minutes pour se mettre à jour sur l’actualité des luttes sociales en France. Cette semaine, le travail, pour ceux qui partent, pour ceux qui restent. Quel est le point commun entre des salarié.es de McDo, des livreurs de hamburgers à vélo (les livreurs, pas les hamburgers), et les plans sociaux ?

À Marseille, en plein milieu des quartiers nord, les salarié.es d’une franchise McDo se battent comme des lions pour leur fast-food. Pourquoi ? Pour les droits sociaux, pour la vie de quartier, pour garder leur travail… une lutte exemplaire qui rappelle un peu le film « En guerre » de Stéphane Brizé.

Livreur à vélo demande pédaleur pour pas cher… la sous-traitance de la livraison par des migrants, vous connaissez ? Laury-Anne Cholez a enquêté sur cette mise en abyme de la précarité, où des jeunes gens utilisent des migrants pour livrer des bobuns et autres salades quinoa-saumon à leur place. Parfois, leur « employeur » ne les rappelle jamais, et part avec leurs gains… ces livreurs sous-traités n’ont même pas le bonheur d’être licenciés en bonne et dûe forme.

Un jour, peut-être seront-nous nombreuses et nombreux à vivre cette situation, et peut-etre même qu’on regrettera ces bon vieux « plans sociaux ». Vous savez, ces « plans de sauvegarde de l’emploi » qui jettent les ouvriers dans la rue. Avec Judith Krivine, avocate, et Tanja Sussest, déléguée FO chez PSA, on s’est posé sérieusement la question mardi dernier pour l’émission mensuelle de Radio Parleur sur Radio Campus Paris.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here