Les auditeurs et auditrices restent à l’affût de ce qui se déroule sous leurs yeux. Depuis leur fenêtre, ils et elles racontent au répondeur de Radio Parleur l’agitation, les craintes et les envies qui sont les leurs. Les immeubles scintillent, les femmes passent seules dans la rue et les ouvriers charbonnent.


A revoir la ville s’agiter dans tous les sens, sommes-nous trop habitué·es aux murs protecteurs de nos logis ? La période de confinement, « petit moment d’engourdissement« , a rendu les un·es et les autres attentif·ves à l’activité de leur voisinage. Derrière la vitre, le ballet des ouvriers sur un chantier amènent à faire le bilan des sacrifices des travailleur·euses pendant la pandémie. Les passantes de nuit cristallisent les craintes d’une agression. Les verres qui trinquent composent un air de fête. En tendant l’oreille, on capte les conversations des voisin·es donnant envie de les connaître mieux.

« C’est toujours les moins fort·es qui s’en prennent plein la gueule »

Témoignez de votre quotidien, racontez une anecdote, ce que vous faites durant la journée, vos rages, vos joies… Partagez une info, une astuce, une chanson, un message à un·e ami·e, un appel à s’organiser, un rendez-vous militant, un message de solidarité, une recette de cuisine … Appelez le 07.49.07.77.09 et laissez vos témoignages.

En livrant votre message vocal sur le répondeur de Radio Parleur, vous acceptez qu’il soit utilisé dans nos créations sonores. Indiquez, si vous le désirez, votre prénom et votre témoignage.

Découvrez le précédent épisode du répondeur de Radio Parleur : Vu de ma fenêtre I . Retrouvez les créations sonores de Radio Parleur sur notre chaîne dédiée, Pagaille 

Montage et mixage : Romane Salahun.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here