Les plateformes d’e-commerce comme Amazon causent des désastres écologiques et sociaux d’une ampleur phénoménale. La conférence « Je clique, et hop ! » organisée par le collectif « 94 ça chauffe ! » remet du concret et de la réflexion derrière ce geste, devenu banal, d’acheter sur internet sans se poser de questions.

Des usines qui emploient des mineurs, comme Samsung, ou des prisonniers (en Chine on dénombre plus de 1 000 camps de travail), des porte-containers géants qui sillonnent les océans et polluent autant que des millions de véhicules, des plateformes logistiques gigantesques, qui dévastent paysages et terres agricoles tout en ne créant peu d’emplois… L’envers des plateformes de e-commerce n’est pas reluisant.

Amazon, un désastre écologique mais pas seulement. De la production à la mise en carton, les conditions de travail des grandes plateformes posent des problèmes à tous les niveaux : économique, social et environnemental. La commande en un clic est au moins aussi destructrice d’un point de vue écologique que la grande distribution.

En France, l’état de la filière de livraison n’est pas meilleur. Chronopost, leader français de la livraison de colis, emploie des sans-papiers pour faire des économies substantielles sur les salaires et les cotisations. À Alfortville, le piquet de grève des sans-papiers tient d’ailleurs depuis quatre mois. Dans cette conférence, les intervenant・es échangent sur l’envers de ce e-commerce plus destructeur que créateur.

Les intervenant・e・s de la conférence sur l’envers du e-commerce :

– Bénédicte Monville, conseillère régionale d’Ile-de-France (groupe AES/LFI), militante pour une écologie populaire de transformation sociale.
– Filipe Vilas-Boas, artiste, travaille sur le mythe de l’intelligence artificielle dans l’économie numérique et « collaborative ».
– Sylvain Alias, syndicaliste Solidaires et membre de Transnational Social Strike.
– Sene Bazir, militant Transnational Strike.
– Amadou Fofana, porte-parole collectif des travailleurs sans-papiers Chronopost Alfortville.

  1. 5
  2. 10
  3. 3

 

La production de ce sujet a nécessité :
Heures de travail
de frais engagés
membres de la Team
Parleur sur le pont
L’info indépendante a un coût, soutenez-nous !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here