« Première, deuxième, troisième générations…Nous sommes tous des enfants d’héritiers ! »  scande le public de bon cœur. Rassurez-vous, vous n’êtes pas à la manifestation des Foulards Rouges du dimanche 27 janvier. Radio Parleur vous emmène à la 6ème cérémonie des Doigts d’Or, grand-messe humoristique annuelle qui récompense les « meilleurs serviteurs de la Sainte Croissance ».

 

L’affiche de la cérémonie des doigts d’or de l’année précédente. Photographie : compagnie Triple A.

Le PAP’40 a déjà répété son gimmick une bonne dizaine de fois. Cela ne l’empêche pas d’y prendre toujours autant de plaisir « Et voilà…vous êtes maintenant marqués du signe du capital ». Arborant un symbole « euro » doré autour du cou, il vient de me tamponner la main d’un petit « $ » à l’encre noire. Les portes de l’espace Jean Dame, dans le 2ème arrondissement de Paris, peuvent enfin s’ouvrir à moi. Ce soir, l’occasion est un peu spéciale : on célèbre les ultra riches !

Organisée chaque année par la compagnie Triple A, cette soirée passe en revue les séquences cultes de l’année 2018 et récompense les meilleurs serviteurs « de la Sainte Croissance et du Grand Capital ». Avant de partir en tournée dans toute la France, la cérémonie fait sa première à Paris vendredi 25 janvier. Un seul mot d’ordre : « n’oubliez pas d’éteindre votre…esprit critique ! ». De la meilleure bravoure policière, au doigt d’or du féminisme, en passant par la meilleure publicité ; les oscars du capitalisme ont à cœur de n’oublier personne.

Le PAP’40 et le Cardinal Triple A lors de la cérémonie des Doigts d’or 2018. Photographie : compagnie Triple A.

Le PAP’40 et le cardinal triple A, bien installés derrière leur bannière « travaille, obéis et consomme » font office de jury. Sous les applaudissements nourris du public, ils appellent sur scène les grands gagnants de chaque catégorie. Ce soir-là, plusieurs personnalités notoires sont présentes. Parmi eux, le communiquant d’Emmanuel Macron, incarné par l’humoriste belge Alex Vizorek. Il profite de la remise de son doigt d’or pour célébrer la formidable équipe qu’il forme avec le président de la République. « C’est un bonheur de travailler avec Emmanuel Macron, parce qu’on sent que l’arrogance, il ne doit pas la travailler. On gagne un temps considérable « .

Alexandre Benalla, heureux lauréat du doigt d’or catégorie « meilleure bravoure policière », n’ayant pu se déplacer, c’est son coach sportif, incarné par Patrick de Valette, qui monte sur scène. Bandeau vissé sur le crâne, l’entraîneur remercie d’abord ses hôtes : « on s’y attendait pas…C’est un doigt qui fait chaud au cœur ». L‘émotion perce dans sa voix : « c’est un rêve de gamin qui se réalise. Alex, quand il était garde du corps de Martine Aubry, il m’en parlait déjà. Aujourd’hui c’est l’élève qui dépasse le maître. »

Le cardinal Triple A et le PAP’40 à la cérémonie des Doigts d’Or 2018 photographie : compagnie Triple A

Une demi-heure plus tôt, juste avant le début de la remise des prix, le PAP’40 nous honorait d’une entrevue pour expliquer les raisons de cette cérémonie. « On est là pour exorciser ces saletés de pauvres et rendre un hommage éternel au Dieu argent « . Une noble visée qui trouve un écho chez tous les spectateurs. Véronique est une nouvelle convertie à cette foi.  » J‘ai été invitée par Bolloré lui-même. Car c’est grâce à Canal plus que j’ai rejoint l’Eglise de la Très Sainte Consommation », explique-t-elle.

L’Eglise de la Très Sainte Consommation est aussi impliquée dans la sauvegarde de l’environnement. Adepte du capitalisme vert, le cardinal triple A portait ce soir là sa plus belle casquette Coca Cola, assortie à sa soutane rouge. Et affichait son enthousiasme sans bornes pour « blabla-jet », une plate-forme internet qui, à l’image de blablacar, permet de partager les jets privés. « Ca permet de réseauter, de voir des copains », affirme le dignitaire religieux. La soirée se termine dans un tonnerre d’applaudissements et par un conseil de la représentante d’un des grands lauréats de la soirée : Laetitia Cassetoi, fausse PDG de Castorama, incarnée par l’humoriste Audrey Vernon. Elle est venue chercher le prix remporté par son compagnon Eric Zemmour. Avant de partir, elle accorde un dernier conseil à tous les pauvres de France :  » suicidez-vous ! ». Ces Oscars du capitalisme version 2018 sont décidément un très bon cru.

Un reportage de Manon Meyer

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here