Clément Méric, tué le 5 juin 2013 à Paris, est devenu un symbole pour les militant.es antifascistes qui commémorent sa mémoire chaque année. A l’occasion du procès de ses agresseurs, du 4 au 14 septembre, ces proches et sa famille dénoncent un meurtre politique et se sont donnés « comme objectifs de faire vivre sa mémoire et ses combats. » Ils étaient plus d’une centaine, samedi 8 septembre, à s’être réunis à la Bourse du Travail à Paris, pour une rencontre organisée par l’Action Antifasciste Paris Banlieue et baptisé « Meeting pour Clément : 5 ans de lutte antifasciste ».

Avec Ugo Palheta, sociologue, maitre de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Lille et auteur de La possibilité du fascisme. France, la trajectoire du désastre aux éditions La Découverte (2018).

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here