Ambiance « pot-au-feu », prises de parole depuis des chars à thème, fanfare et banderoles en tout genre, nos reporters étaient en direct des cortèges parisiens ce samedi 5 mai et en plateau pour une émission de 4 heures avec de nombreux invité.es. Nous vous proposons d’en écouter un instant choisi, celui de Laurence De Cock, historienne et membre de la Fondation Copernic et Eric Beynel, porte-parole de l’Union syndicale Solidaires.

Manif pot-au-feu ?                                                                                                       La fête à Macron est une manifestation contre la politique d’Emmanuel Macron. L’objectif : rassembler le plus de monde possible venant de toutes les horizons. En effet, le mouvement veut dépasser les partis politiques et les syndicats en rassemblement sur une base la plus large possible.

Rassembler dans la continuité du mouvement social de 2016
Se rassembler, oui, mais sous quel mot d’ordre et derrière quels symboles ? Il existe différentes temporalités dans un mouvement social. Pour nos deux invité.es, la séquence sociale actuelle, regroupe à la fois des personnes souhaitant sortir du cadre syndical classique et des organisations syndicales et politiques traditionnelles, qui disposent des compétences et des moyens nécessaires pour mettre en place des mobilisations de grande ampleur. Une convergence entre différentes composantes du mouvement social, passées et à venir, qui s’inscrit dans la continuité des mobilisations du printemps 2016 contre la Loi Travail.

Pour écouter l’intégralité de cette émission, c’est via ce lien.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here