Deux micros, trois tables et un palmier gonflable. Une fois de plus les militants des « faucheurs de chaises » ont squatté une agence BNP Paribas ce vendredi 9 décembre à Paris. Cette fois, pas de réquisition de mobilier mais une radio pirate pour dénoncer l’évasion fiscale et la complicité des banques. Radio Parleur était sur place.

« Bonjour je peux vous aider ? » à l’accueil de l’agence BNP Paribas de la place Gambetta dans le XXème arrondissement de la capitale, on pensait recevoir des clients lambdas.  Pas de chance, les tables sont installées, le mini-studio branché et c’est parti pour plusieurs heures de radio en direct sur internet.
 
Ce vendredi matin, l’action est menée par les faucheurs de chaises, des militants d’Action Non Violente COP 21  et des Amis de la Terre. L’année dernière déjà, ils avaient réquisitionné 196 chaises dans différentes agences bancaires de l’hexagone. 196, comme le nombre de pays participant à la Conférence climat de Paris. Depuis les chaises ont été rendues à la police. C’était en février 2016 à l’occasion du premier procès de Jérome Cahuzac.
Ce vendredi, pas question d’embarquer le mobilier : il sert pour le studio de Radio Évasion. Une antenne pirate pour dénoncer les conséquences dramatiques de l’évasion fiscale. Les détails avec Malika Peyraut, chargée de campagne pour les Amis de la Terre.
Un sujet qui ne pouvait pas mieux tomber après la condamnation cette semaine de l’ancien ministre du budget et la révélation par Médiapart des Football Leaks, les arrangements fiscaux des stars du ballon rond. Un énième scandale qui n’étonne même plus Nicole. Pour la mobilisation de ce vendredi,  elle est « bloqueuse » , elle oppose son mètre soixante à la descente des volets roulants qui permettent de fermer la banque.
Après deux heures et demie de direct depuis la banque, les militants sont évacués par la police. C’est la fin de l’occupation, mais pas celle de Radio Evasion Fiscale qui a continué à émettre toute l’après-midi depuis un appartement voisin avant d’abandonner les ondes aux alentour de dix huit heures.
D’autres actions sont prévues ce weekend dans toute la France par les faucheurs de chaises. Un grand procès de l’évasion fiscale est organisé le 9 janvier prochain à Dax au Pays Basque, le jour du passage devant le juge de Jon Pallais. Ce militant fondateur du réseau Alternatiba, mis en examen pour vol en réunion suite à une action de réquisition de chaises menée en octobre 2015 dans une agence BNP de Paris.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here