Audience sur l'avenir du projet d'aéroport au tribunal administratif de Nantes en novembre 2016

 Peut être un nouvel obstacle de taille au projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ce lundi le rapporteur public de la cours administrative de Nantes demande l’abrogation de plusieurs arrêtés préfectoraux autorisant les travaux.  

Un coup d’arrêt pour le projet d’aéroport à Notre-Dames-des Landes peut être, un « signal positif » pour ses opposants sûrement. Le quotidien Le Monde avait déjà révélé l’information dans son édition du 6-7 novembre, c’est maintenant chose faite. Le rapporteur public de la cour administrative de Nantes demande l’abrogation de plusieurs arrêtés préfectoraux autorisant les travaux.

Annulation des dérogations sur les espèces protégées et la protection sur l’eau.

Le rapporteur public vise particulièrement les arrêtés publiés par la préfecture de Loire-Atlantique en décembre 2013. Si il a considéré légitime la mise en place des dérogations aux réglementations concernant la voirie, il demande en revanche l’annulation des dérogations accordées au projet sur la protection des espèces et à la loi sur l’eau.

Ce sont ces dérogations que l’Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport (ACIPA) et le collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (CéDpa) attaque actuellement en justice.

La cours administrative d’appel de Nantes se prononcera dans deux ou trois semaines sur le sujet. Si elle suit les recommandations du rapporteur public, c’est au minimum un nouveau report des travaux qui s’annonce. Un énième contretemps pour un projet lancé il y a plus de cinquante ans.

Un report de l’évacuation de la ZAD ?

L’évacuation annoncée par M. Manuel Valls et M. François Hollande pourrait donc être reportée aux calendes grecques. Une affaire à suivre sur Radio Parleur dans les prochaines semaines.

Pour rappel, le 8 octobre, une mobilisation des opposants au projet d’aéroport avait réuni plusieurs milliers de personnes, près de 40 000 selon les organisateurs. Vous pouvez retrouver par ici le podcast de notre émission enregistrée au coeur de cette mobilisation.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here